Nadia Bernard, équicoach, Ecuries du Grand Pierre: 0497929303


 Les éthologues nous aident à comprendre comment le cheval vit et perçoit :
- le cheval est un expert en environnement : il est en état d’éveil, il perçoit et répond dans l’immédiat à ce qu’il reçoit de son entourage  
- Le cheval extra-sensible entendra le moindre changement du rythme cardiaque ou respiratoire, il sentira la moindre différence d’odeur corporelle ( lors d’un stresse par exemple), il verra les moindres crispations du visage de l’humain, le moindre changement d’expressions faciales, tel un expert en décodage non-verbal.
- ceci nous rappelle combien il est important pour lui d’avoir une bonne lecture corporelle. Nous pourrions dire qu’il est, par nature, expert en communication non-verbal et infra-verbal. Nous pouvons donc faire appel à lui pour élargir notre perception. 
- souvenons-nous aussi qu’à toutes les informations qu’il reçoit , le cheval va trouver des réponses qui auront toujours pour but de lui apporter du confort. Le cheval cherche à chaque instant un état de moindre tension. Il n’a donc pas de projet sur l’autre. Il est, par contre,  centré sur lui et ses sensations. Son état de confort ou d’inconfort est au centre de son processus de décision. En ce sens, nous pouvons nous y fier et nous intéresser à ses réponses aux différents stimuli présents lors d’une rencontre avec l’humain. 
- Par ailleurs, en tant qu’animal grégaire, le cheval est intéressé par la relation et aux ajustements qu’elle nécessite. Sa curiosité et son comportement exploratoire, son étonnement devant les situations nouvelles et sa tendance à chercher à s’en familiariser sont pour le cheval autant de voies d’accès à l’établissement de relation avec l’humain.
- Le cheval est un être social. Sa vie de troupeau l’exerce constamment à l’ajustement aux autres : il préserve un espace personnel au sein d’une structure hiérarchisée. Ces aspects d’individu et de groupe sont donc bien sûr présents et à prendre en compte dans notre rapport au cheval.
- Enfin, dans cette évocation non exhaustive des éléments pouvant nous aider à mieux repérer la part du cheval dans la relation qu’il entretient avec l’homme, nous pouvons nous intéresser aux notions d’isopraxie et d’isoesthésie (cfr Jean-Claude Barrey): cette tendance qu’a le cheval d’adopter un même mouvement (isopraxie) et une même sensibilité (ou humeur, isoesthésie) font de lui un expert en empathie. Là encore, nous pouvons dans notre travail de thérapie nous assurer de sa collaboration en lui laissant le temps et l’espace de vivre à sa manière ses capacités d’empathie. 
 
Chaque personnalité est l’occasion de nouveaux apprentissages pour moi.
 Si l’on peut expliquer de mieux en mieux le comportement du cheval grâce à ce que l’éthologie nous enseigne, il y a aussi dans cette rencontre entre l’homme et le cheval cette part indicible, mystérieuse, vibrante, oserait-on dire spirituelle… ?
 La prise en compte de ces signes, aussi subtils soient-ils, peut nous permettre de considérer le cheval comme un véritable collègue. C’est-à-dire  un intervenant qui n’est pas seulement un soutien ou un moyen, mais comme un coéquipier , apportant sa part en tant que telle. A nous de nous laisser surprendre par ses interventions non prévues et même non voulues tout en entretenant la relation d’équipe entre cheval et coach. 
Comment, en tant que coach, pouvons-nous contribuer à l’expérience de cet Entre deux ? 
Ils ont l’un et l’autre besoin des conditions qui leur sont personnellement favorables pour participer à cet accordement réciproque. Il est donc aidant de s’intéresser au sens du rythme de chacun, à son sens de l’espace, etc.
Coach et témoin privilégié de la rencontre, notre rôle n’est-il pas de nous retirer du contrôle et travailler à créer l’espace pour que la relation puisse se vivre entre les trois intervenants, ensemble ou tour à tour. « C’est en se retirant que l’océan crée la plage ». C’est en se retirant dans une grande présence à ce qui est possible, dans un accueil de la rencontre, dans le recueillement de ce qui se passe là, maintenant, que nous envisageons notre fonction d’équicoach. « Être là dans une attitude de don et d’abandon, c’est alors seulement  que quelque chose d’autre peut naître et se développer… » (JY Leloup)
 En coaching nous sommes amenez à utiliser bien des outils intéressants tels que :
La Pnl
L’analyse transactionnelle
La systémique
Mais nous abordons aussi des thèmes comme :
La gratitude
La loi de l’attraction
Les 4 accords Toltèques
L’arbre de vie
La loi Murphy
Le pardon
Les préceptes du tao
 
Quelles sont les questionnements qui peuvent être abordés en séances ?
Projet : vous avez un projet et ne savez pas comment ou n’osez pas le mettre en œuvre-
Amélioration de vie : vous en êtes le spectateur mais pas l’acteur ni …le scénariste
Démarrer une nouvelle activité : vous avez un emploi mais ne vous y sentez pas à votre place
Développer la créativité : vous voudriez montrer qui vous êtes mais on vous bride
Poser des limites : vous vous laisser sans arrêt déborder par tout et tout le monde, vous ne savez pas dire non
Prise de décision : vous avez un choix à faire mais avez besoin d’aide pour le faire
Changer mais comment et vers quoi ?
La capacité d'apprendre à faire confiance aux autres et à soi-même.
La capacité de savoir écouter et entrer en contact avec la partie émotionnelle de nous et ensuite transférer l'expérience dans un contexte d'affaires
La capacité d'améliorer les compétences de communication interpersonnelle et l'écoute active
La capacité de redécouvrir des rythmes de communication plus physiologiques et non précipités
Déclencher la prise de conscience d’un problème de congruence
Des problèmes de procrastinations
Problème de déficit de l’attention
Problèmes organisationnels
Cohésion d’équipe
Problème de communication en systémique
Constellations familiales

Tellement de sujets peuvent être abordés en équicoaching tant qu’il y a derrière un soutien et un suivi professionnel adéquat afin de soutenir la personne tout au long du processus d’accompagnement.

L’équicoaching est une invitation à :
Rallumer sa lumière intérieure au contact des chevaux…
Se sentir libre, agir librement
Être passionné, créer sa vie, la vie que vous aimeriez vivre
Transformez sa colère en amour
Prendre conscience de qui vous êtes ou qui vous voulez devenir
Faire les choses
Percevoir la réalité à partir de votre nouveau MOI
Être authentique et incorruptible
Vivre ici et maintenant.
Communiquer – se rapporter à l'autre, approfondir une relation
Convertir la résignation en de nouvelles possibilités
Reconnaitre l'impact du conditionnement et aller au-delà
Etablir les bases de vos relations pour grandir
Se débarrassez de ses blessures
S’Exprimer avec courage et compassion
Définir ses réels besoins
Définir ses croyances limitantes et aidantes
Définir ses valeurs
Définir ses qualités et nos défauts
Personnellement j’aime pratiquer le coaching de manière détendue et informelle, sous forme de jeux par exemple.
Je pratique également une méthode de lâcher prise avec ou sur le cheval alliant le psio (luminothérapie) et ses programmes précis propices à ce genre d’activité.

Ce qui me semble intéressant et très important dans une collaboration multidisciplinaire, c’est que chacun peut compléter le travail de l’autre, à savoir que lors d’un coaching il peut ressurgir des émotions enfouies depuis si longtemps que l’intervention d’un thérapeute est parfois très utile voire indispensable à la suite d’un coaching et vice et versa, le thérapeute pourra faire appel à l’équicoach dans le but de débloquer une situation parfois problématique depuis longtemps et qui grâce au cheval peut se découdre facilement et rapidement
 Les honoraires seront de 55 euros la séance peu importe le temps y consacré.